Accueil Résumés et résultats Congo/Guinée Equatoriale

Vision CEMAC

Congo - Guinée Equatoriale
PDF Imprimer Envoyer

7e ÉDITION DE LA COUPE DE LA CEMAC

Les Diables rouges prennent une bonne option pour la suite de la compétition
La Onze national congolais a affiché ses ambitions en s’imposant 1-0 face à son homologue de la Guinée-Équatoriale, le 24 septembre, en match d’ouverture.

Les Congolais devront rééditerle même exploit, demain, devantles Tchadiens qu’ils affronteront dans le cadre de la deuxième journée du tournoi.
Le match s’annonce, en effet, très capital pour les deux équipes qui tiennent à se qualifier pour le prochain tour.
Devant les Équato-Guinéens, les poulains de Gaston Tchiangana se sont procuré une montagne d’occasions surtout en première période mais ils ont pêché pendant une demi heure de jeu par un manque de réalisme. C’est à la 33eminute que Rochel Osséré a délivré les siens, sur un cafouillage dans la surface de réparation après un centre de Lorry Nkolo venu du côté droit.
Le joueur de Saint-Michel de Ouenzé, passeur sur l’unique but congolais, était tout près d’ouvrir le score à la 16e minute. Sa frappe touchait le petit filet. Tchilimbou a, lui aussi, échoué devant le rideau défensif équato-guinéen. Il a tenté un lobe à la 21e minute qui n’a pas été cadré. L’attaquant congolais a ensuite profité d’une balle mal exploitée par le gardien équato-guinéen. Il gagnait son duel et échouait de justesse au moment de faire la différence. Sa tentative était détournée à la 29e minute en corner par un défenseur.

En seconde période, la redoutable équipe Nzalang national, bien que diminuée techniquement, a posé d’énormes problèmes aux Diables rouges dont l’entrée de Franchel Ibara a été presque salutaire. Les Congolais ont dominé l’ensemble des débats mais ne parvenaient pas à doubler la mise. Ce, grâce au concours du poteau qui a repoussé, à la 82e minute, la frappe de Franchel Ibara après une belle combinaison avec Rochel Osséré.
Les Diables rouges ont donc une marge de manoeuvre conséquente avant d’affronter les Sao du Tchad. Les deux équipes se connaissent bien. Elles se sont rencontrées deux fois dans une phase finale de la Coupe de la Cémac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale). Le Congo l’avait emporté lors des demi-finales, en 2008, au Cameroun, sur un score étriqué d’un but à zéro avant le nul de zéro but partout concédé, en 2006, en Guinée-Équatoriale. Lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, les deux formations étaient logées dans le même groupe. Les résultats enregistrés sont aussi en faveur des Congolais qui ont notamment obtenus deux victoires, un match nul et une défaite en quatre rencontres. Gérer match par match, tel est l’objectif que se fixe Gaston Tchiangana comme tout autre entraîneur dont l’équipe est engagée à une compétition. Le Congo qui abrite la 7e édition de la Coupe de la Cémac veut faire mieux qu’à Bangui où il était éliminé dès le premier tour. Notons que la 7e édition de la coupe de la Cémac se déroule au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville. Elle met aux prises six équipes des États membres reparties en deux poules de trois. Le Congo, la Guinée-Équatoriale et le Tchad sont logés dans le groupe A pendant que la République centrafricaine, le Gabon et le Cameroun partagent le groupe B. Les deux premiers de chaque groupe valideront leur ticket pour disputer les demi-finales de la compétition. Le record des victoires de cette coupe est détenu par le Cameroun avec trois succès. La Guinée-Équatoriale, le Congo et la République centrafricaine ont chacun une victoire.

James Golden Éloué et Tiras Andang

--------------------------------------------

 


 

Sponsors

cinquantenaire des indépendances Africaines
armoiries
CTV
LC2
RFI
SNPC
CEMAC

La coupe

coupe-2010.gif

En direct

Qui est en ligne

Nous avons 3 invités en ligne